1759, La chute de l'Amérique française par Richard de Montbrahan

February 22, 2019

1759, La chute de l'Amérique française par Richard de Montbrahan

Titre de livre: 1759, La chute de l'Amérique française

Auteur: Richard de Montbrahan

Date de sortie: June 20, 2012

Broché: 142 pages

Éditeur: E.D.M Editions

Obtenez le livre 1759, La chute de l'Amérique française par Richard de Montbrahan au format PDF ou EPUB. Vous pouvez lire des livres en ligne ou les enregistrer sur vos appareils. Tous les livres sont disponibles au téléchargement sans avoir à dépenser de l'argent.

Territoire majeur du premier empire colonial français, la Nouvelle-France n’occupe néanmoins pas la place qui lui revient dans les livres d’histoire. Elle s’étendait de l’embouchure du fleuve Saint-Laurent au delta du fleuve Mississippi. Fondé en 1534 par l’explorateur Jacques Cartier, le Canada français devient la plus importante des colonies de la Nouvelle-France. Rapidement, cette colonie devient un enjeu important de la guerre de Sept Ans, nom donné à la phase finale de la lutte séculaire entre la France et la Grande-Bretagne pour la domination en Amérique du Nord et la suprématie dans le monde. Combattant sous le drapeau à fleur de lys, les Français obtinrent des succès remarquables sur les forces anglaises pourtant plus nombreuses.

Cette guerre a officiellement commencé en 1756 pour se terminer par le traité de Paris en 1763. En réalité, un état de guerre existait en Amérique du Nord depuis 1754. A l’issue du conflit, l’Angleterre devient la première puissance coloniale tandis que sa marine domine les océans. Le premier empire colonial français, plus grand espace colonial de l’époque moderne, disparaît presque en totalité. L’équilibre mondial est profondément déplacé en faveur de la Grande-Bretagne. Le peuple canadien est conquis et annexé à l'Empire britannique. Avec sa bataille de couronnement, le 13 Septembre 1759, cette guerre reste l'évènement central dans l'histoire du Québec.

Ce livre fait revivre l’histoire, parfois méconnue, des dernières heures de l’Empire français d’Amérique.